Championnat de France N1
16 février 2003 - Paris

RESULTATS, PHOTOS

L'élite du Taekwondo français était réunie ce week-end à Paris pour le championnat de France N1. Malgré quelques superbes combats, le public a pu rester sur sa faim. En effet, de nombreux qualifiés étaient absents et dans plusieurs catégories les finalistes n'ont eu à faire qu'un ou deux combats. A noter : certains athlètes ont raté un titre ou une médaille parce qu'ils ne connaissaient pas ou qu'ils n'ont pas su s'adapter aux nouvelles règles d'arbitrage.

Cette compétition représentait le dernier test français avant le tournoi de qualififcation olympique qui aura lieu à Paris en décembre. Les favoris ont ainsi pu marquer des points et prendre leurs repères.

Chez les filles :

En -47 kg, en l'absence de Francine Lahely, c'est la nouvelle venue Ipticem Baadache qui a remporté l'or face à Carine Rocamora, déjà médaillée d'argent l'année précédente.

En -51 kg, Cathiana Grosset garde son titre après une finale qu'elle perdait pourtant à deux secondes de la fin du combat. Céline François, en très grande forme ce dimanche, menait en effet le combat depuis le début avant de se faire disqualifier après avoir reçu un sixième avertissement pour une chute. Une grosse déception pour l'Aixoise qui était de loin la meilleure ce jour là.

En -55 kg, c'est la Marseillaise Laetitia Gonzalez qui remporte une belle victoire face à Sandrine Barret.

En -59 kg, Gwladys Epangue s'impose. La championne d'Europe avait décidé de changer de catégorie et cela ne lui a pas porté préjudice. Avec beaucoup de maîtrise, elle a éliminé ses différentes adversaires avant de remporter la finale après quelques secondes sur abandon de la championne en titre, Karène Meriaux, blessée.

En -63 kg, Ogene Mojinson l'emporte une nouvelle fois.

En -67 kg, Hanem Saadoun a fait un splendide parcours et elle n'a laissé aucune chance aux autres participantes. Elle a développé un Taekwondo agressif qui a empêché ses adversaires de rivaliser.

En -72 kg, Myriam Baverel s'est imposée face à la seule concurrente présente. Une victoire facile qui relance cependant Myriam Baverel sur la route des Jeux.

En +72 kg, Stéphanie Larcher l'emporte après une finale musclée face à Linda Azzedine. Cette dernière a mené le combat mais, ne connaissant pas les règles ou ayant mal regardé le tableau, elle a cru s'imposer alors qu'elle avait deux points en moins qui lui ont coûté la victoire. Surprenant à ce niveau !

Chez les masculins,

En -54 kg, Christophe Civiletti, pourtant moins affuté que d'habitude, a remporté une nouvelle victoire face à Jonathan Do Cong Minh sur le score de 11 à 5. Celui-ci avait fait un très bon parcours mais il n'a pas pu renouveller ses performances lors de la finale. Marc Cervera termine troisième.

En -58 kg, les deux meilleurs Français se sont à nouveau retrouvés pour une belle finale qui a clôturé la compétition. Ludovic Vo l'emporte comme de coutume face à Ekvara Kamkassoumphou sur le score de 9 à 6. Derrière, Ikni Rabia a impressionné tous les spectateurs en éliminant Malik Mokdad qui semble avoir des difficultés à adpater son style aérien aux nouveles règles.

En -62 kg, Ruddy Coldold a été brillant. Le Parisien a fait un parcours sans faute et il s'est payé le luxe d'éliminer largement son grand rival, Aziz Bartal (pas dans son assiette ce jour là). En finale, opposé à un autre Marseillais de la Rose, Sami Selmi, champion N2, il s'est logiquement imposé.

En -67 kg, dans une nouvelle finale fratricide, c'est encore Fredéric Sinseau qui l'emporte face à son "pote" Raphaël Decius sur le score de 10 à 6. Sinseau inscrit une nouvelle ligne à son palmarès et ce seulement quelques semaines après une nouvelle grave blessure au genou : le retour d'un grand champion !

En -72 kg, Christophe Négrel a de nouveau fait le ménage dans la catégorie. Il s'impose comme l'année dernière face à Vincent Cialdella sur le score large de 14 à 6. Il continue sur sa belle lancée entamée en Tunisie, à suivre de près...

En -78 kg, Mamedy Doucara "is back" ! Absent depuis un an, Mamedy Doucara a fait un retour impressionnant. Il avait sans doute à coeur de faire taire les détracteurs qui l'avaient sifflé l'année dernière lors de la finale (qu'il avait disputée blessé). Attaquant sans cesse, maintenant une pression constante sur Augustin Bata, il s'est nettement imposé sur le score de 15 à 8. Augustin Bata n'a pas démérité, lui qui avait auparavant gagné un splendide combat face à John Trouillet. Il s'impose un peu plus comme le numéro deux derrière Mamedy qui est apparu véritablement intouchable. De bon augure pour les qualifications olympiques !

En -84 kg, Mickaël Borot était opposé à Bruno N'tep pour une nouvelle finale et c'est de nouveau le vice-champion du Monde qui l'a emporté, sur le score de 14 à 12. Borot rappelle une nouvelle fois la hiérarchie dans la catégorie et ce même si N'tep ne cesse de progresser. La France dispose sans aucun doute de deux grands compétiteurs dans la catégorie des mi-lourds.

En +84 kg, Pascal Gentil a marqué son retour en France par une victoire. Un parcours aisé pour le Marseillais qui a fait le spectacle. En finale, il était opposé au champion de France N2, Jimmy Cayol et il s'est imposé sans difficultés 19 à 2. Le public a cependant pu apprécier la détermination et la combattivité du Lyonnais, vainqueur de Xavier Bouton au premier tour et nullement impressionné par Pascal Gentil, pourtant trois fois vainqueur de la Coupe du Monde.

© WEBTKD.com. Tous Droits Réservés.

Accueil Reporter dans votre région ? Fonds d'écran... combats, poomses et autres Un petit mot... Le forum du TKD francophone L'info par e-mail... webtkd@webtkd.com Découvrez cet art martial Toutes les dates de la saison De bonnes adresses en France Techniques, préparation, docteur, arbitrage Lexique, poomses, ceintures, pas combats... Découvrez les personnages du TKD Reportages photos et articles Les dernières infos L'historique du TKD Accueil