Coupe de France
18-19 octobre - Paris


RESULTATS - PHOTOS

Cette édition de la coupe de France s'annonçait moins alléchante que celle de l'année dernière. Les trois nations présentes - Allemagne, Belgique, Pologne - n'ont pas démérité ; mais on était loin du niveau international affiché lors de la précédente édition. Et malgré de beaux duels franco-français, le public a pu rester sur sa faim. La plupart des favoris ont répondu présents mais les esprits semblaient déjà ailleurs.
Prochain rendez-vous : le tournoi de qualification olympique, au stade Coubertin, début décembre. Les athlètes français devront alors donner le meilleur d'eux-mêmes devant une salle qui sera sans doute, cette fois-ci, comble.

Chez les féminines

On retiendra la nette victoire de Francine Lahely en SF -49 kg. Revenant de blessure, elle marque son retour à la compétition par deux beaux succès face à Cathiana Grosset puis en finale face à Melissa Oliveiros.

En -59 kg, c'est Gwladys Epangue qui remporte sans trop de difficultés la médaille d'or. Après un beau parcours, elle a réussi à distancer Carine Zelmanovitch en finale et à s'imposer sur un score assez large. Ce résultat est de très bonne augure car il y a bien entendu de très grandes chances que la championne d'Europe défende les chances françaises au tournoi de qualification olympique.

En -67 kg, on retrouve deux Françaises membres de l'équipe de France, Hanen Saadoun et Ogene Mojinson. Mais aucune d'elles n'est sur la plus haute marche du podium. Elles ont été battues respectivement en demi finale et en finale par l'Allemande Esther Scholten.

En +67 kg, la vice-championne du Monde 2003, Myriam Baverel termine sur la troisième marche du podium. Elle a en effet perdu en demi-finale sur décision de l'arbitre (le score était de 14 à 14) face à Laetitia Larcher, la championne d'Europe junior 2003. En finale, Laetitia Larcher s'est inclinée face à l'expérimentée compétitrice belge, Laurence Rase. Myriam Baverel aurait bien entendu préféré une médaille d'or mais on peut imaginer que malgré ce résultat en demi-teinte, elle défendra les chances françaises dans la catégorie, en décembre.

Chez les masculins

En -58 kg, on retrouvait de nombreux athlètes de qualité qui ont offert quelques uns des plus beaux combats de la compétition. C'est Malik Mokdad qui a tiré son épingle du jeu en sachant parfaitement gérer ses combats, que ce soit en éliminatoires ou en finale face au surprenant Ikni Raber. Malik Mokdad a pris sa revanche du championnat de France N1 où il avait été battu par Raber et il a manifestement appris à évoluer au mieux avec les nouvelles règles d'arbitrage. Une belle victoire...

En -68 kg, c'est un compétiteur sénégalais, Balla Dieye, qui a fait le spectacle en battant plusieurs des têtes de série. Il a ainsi éliminé Raphaël Decius, l'Allemand Yesilkaya et Mehdi Marouani en finale. Sur le podium on retrouve également le Français Rémi Gremeret mais Rudy Coldold (éliminé par Marouani), Aziz Bartal (éiminé par l'Allemand) ou Karim Eldjelatat (disqualifié dans son combat contre Gremeret) n'y sont pas.

En -80 kg, on a pu assister à des combats très engagés et riches en actions. Quatre Français se sont retrouvés dans le carré final. Mamedy Doucara a éliminé Vincent Cialdella, certes diminué, et Christophe Négrel a battu sur le fil Augustin Bata. En finale les deux prétendants à la place pour la qualification olympique se sont affrontés et c'est le champion du Monde Mamedy Doucara qui l'a emporté sur un score très serré. Le DTN devra faire un choix entre ces deux athlètes et ce choix ne sera pas facile tant les deux athlètes semblent être au même niveau. Le vainqueur, Mamedy Doucara a marqué des points en remportant cette précieuse victoire.

En +80 kg, malgré la présence des compétiteurs allemands, on pouvait s'attendre à un duel en finale entre Pascal Gentil et Bruno N'tep. Ce fut le cas mais le parcours n'a pas été de tout repos pour Gentil. Après un premier tour gagné par trois points d'écart face à Schetenbauer, le champion de France des lourds a rencontré le jeune Rodomond Servin qui n'a fait preuve d'aucun complexe et s'est lancé de manière ininterrompue à l'assaut de son ainé. Pascal Gentil a finalement gagné avec deux points d'écart à la fin du combat mais il a été malmené pedant les trois rounds. La finale avec Bruno N'tep n'a pas tenu ses promesses. Au bout de trois rounds assez ternes et après avoir été mené pendant tout le combat, Pascal Gentil l'a finalement emporté d'un point à la toute dernière seconde (score final, 8 à 7). Pascal Gentil ne semble pas s'être remis de sa défaite au championnat du Monde et ce n'est pas un grand Gentil que l'on a vu lors de cette coupe de France.

© WEBTKD.com. Tous Droits Réservés.

Accueil Reporter dans votre région ? Fonds d'écran... combats, poomses et autres Un petit mot... Le forum du TKD francophone L'info par e-mail... webtkd@webtkd.com Découvrez cet art martial Toutes les dates de la saison De bonnes adresses en France Techniques, préparation, docteur, arbitrage Lexique, poomses, ceintures, pas combats... Découvrez les personnages du TKD Reportages photos et articles Les dernières infos L'historique du TKD Accueil