RETOUR SUR
INTERVIEWS

Interview de Yannick Lebreux
par notre correspondant au Quebec - Eric Alphonso

Pour le Taekwondo les Jeux Olympiques furent certes l'événement marquant de l'année 2000. Mais la prochaine génération de futurs champions s'est illustrée sous la bannière des Championnats du Monde Juniors tenus à Killarney en Irlande, du 15 au 18 Novembre 2000.

Le Canada et spécialement le Québec y ont fait bonne figure en raflant 2 médailles. Marlène Harnois remporte le bronze chez les moins de 59 kg féminines. Yannick Lebreux, lors d'une victoire inattendue, enlève l'or à la Corée chez les moins de 43 kg masculins. Nous vous présentons ce jeune champion.

Travailler fort, ne jamais abandonner…

WEBTKD - Est-ce que tu pourrais te présenter ?

Y.L. - Je me nomme Yannick Lebreux, j'ai 15 ans et je pratique le Taekwondo depuis l'âge de 6 ans.

WEBTKD - Quand as-tu commencé la compétition ?

Y.L. - A l'âge de 8 ans. J'ai remporté mon premier championnat national à 9 ans et depuis j'ai accumulé 5 médailles d'or et 2 d'argent lors de ces championnats et maintenant l'or en Irlande.

WEBTKD - Pratiques-tu d'autre sports ou arts martiaux ?

Y.L. - J'ai brièvement touche au karaté à l'âge de 12 ans et je me suis mis à la boxe depuis quelques semaines.

WEBTKD - As-tu fait un entraînement spécial pour ces Championnats ?

Y.L. - Je m'entraine environ 1h30 par jours, 6 jours par semaine. Un mois avant la compétition, j'ai suivi, avec mon frère Jean-François, aussi membre de l'équipe, un entraînement particulier mis au point par Maître Sami Mazarani. Maitre Mazarani est instructeur en chef au Dojang de Maître Chong Soo Lee en plus d'être "coach" pour l'équipe nationale junior.

WEBTKD - Comment était l'ambiance à Killarney ?

Y.L. - L'ambiance était cordiale, les équipes s'encourageaient même entre elles, j'ai bien aimé.

WEBTKD - Est- ce que l'envergure de l'événement t'a impressionné ou intimidé ?

Y.L. - Impressionné oui, j'ai vite constaté que le niveau international en général - la Corée, bien sûr, mais aussi des équipes comme l'Espagne, l'Australie et Taipei - est plus fort que celui du Canada. Ils ont des méthodes bien différentes des nôtres. Malgré cela, je ne me suis pas senti intimidé ou trop nerveux jusqu'à mon premier combat.

WEBTKD - Et la France ?

Y.L. -Je n'ai pas eu la chance de côtoyer l'équipe française, ils étaient logés dans un hôtel différent du nôtre. Deux membres de notre équipe ont été éliminés par eux : du peu que j'ai vu, ils me semblaient bons.

WEBTKD - Comment fut ton parcours ?

Y.L. - J'ai dû faire 5 combats et j'ai ressenti le stress du championnat du monde lors de mon premier contre Chypre. Je me suis excité et j'en ai beaucoup trop fait. J'ai terminé le premier round avec un score de 6-1 et j'étais vide, alors j'ai dû ménager mes énergies lors des deux rounds suivants. Le combat s'est terminé avec le même score. Mon second combat fut remporté par décision face à l'Australie (2-2). Ce fut un combat difficile, j'aurais plutôt été déçu de terminer mon parcours ainsi.

WEBTKD - L'Australien était beaucoup plus grand que toi ?

Y.L. - Tous mes adversaires étaient plus grands, je ne mesure que 1,57m, c'est pourquoi j'opte généralement pour une attaque agressive.

WEBTKD - Et la finale contre la Corée ?

Y.L. - J'étais déjà très satisfait d'être en finale, j'étais maintenant plus soucieux de bien paraître face à la Corée que de gagner, j'ai alors opté pour la prudence et après le premier round, le Coréen menait 2-0. Maître Mazarani a su me ramener dans le combat en me rappelant que être deuxième c'était déjà excellent, peu importait la suite, et que le Coréen n'était qu'un adversaire "battable" comme les autres. Ce qui me donna suffisamment de confiance pour compter 2 points, Corée 1, lors du 2e round. Lors du 3e round j'ai tenté le tout pour le tout et le combat se termina 4-4. A 2 occasions j'ai envoyé mon adversaire au sol avec bandal tchagui et aucun point ne fut compté. Les spectateurs me supportèrent en huant et les juges m'ont rendu justice en me donnant la victoire.

WEBTKD - Quelle fut ta réaction ?

Y.L. - Je savais que j'avais gagné mais je ne le réalisais pas tout à fait. Une fois dans le vestiaire, l'équipe du Canada s'est réunie alentour de moi et m'a longuement applaudi. Je fus assez ému pour verser quelques larmes. L'hymne national sur la plus haute marche du podium fut aussi très émouvant.

WEBTKD - Maintenant quel sont tes projets, est ce que tu te vois un jour aux Jeux Olympiques ?

Y.L. - Je ne sais pas, je suis encore jeune, on verra ce que l'avenir me réserve. Pour l'instant, mon prochain but est l'US Open. Je sais que maintenant beaucoup d'yeux seront tournés vers moi, je tenterai de défendre ma nouvelle réputation du mieux possible.

WEBTKD - Pour terminer, est-ce que tu veux donner un conseil aux jeunes qui rêvent d'atteindre ce niveau ?

Y.L. - Travailler fort, ne jamais abandonner… Il n'y a pas de secret. J'ai passé ma ceinture il-poom [grade qui est l'ultime étape avant la ceinture noire pour les moins de 16 ans] à un très jeune âge. Avant mon examen, j'étais terrifié et je voulais abandonner le Taekwondo pour de bon. Mon père m'a encouragé en me disant que mon avenir brillerait dans le Taekwondo. Alors je remercie mon père, aussi pour l'ordinateur qu'il m'a offert en récompense (rire), ainsi que mon entraîneur Maître Samy Mazarani, mon frère Jean-François et tous ceux qui m'ont supporté.

© WEBTKD.com. Tous Droits Réservés.

Accueil Reporter dans votre région ? Fonds d'écran... combats, poomses et autres Un petit mot... Le forum du TKD francophone L'info par e-mail... webtkd@webtkd.com Découvrez cet art martial Toutes les dates de la saison De bonnes adresses en France Techniques, préparation, docteur, arbitrage Lexique, poomses, ceintures, pas combats... Découvrez les personnages du TKD Reportages photos et articles Les dernières infos L'historique du TKD Accueil