RETOUR SUR
INTERVIEWS

Interview de Patrick Stanczak

Quelques minutes après la victoire de la France face à la Corée, Patrick Stanczak, un des artisans de ce succès a accepté de répondre à nos questions.

Il évoque avec nous son passé de compétiteur et, en tant qu'entraîneur national, il détaille le fonctionement du Pôle France et analyse le niveau actuel de l'équipe de France.

"A mon époque, il n'y avait pas de préparation ..."

WEBTKD - Pouvez-vous vous présenter ?

P.S - Je m'appelle Patrick Stanczak, j'ai 45 ans et je suis 5e dan. Je suis entraîneur national et en charge du Pôle France d'Aix-en-Provence.

WEBTKD - Vous avez aussi été compétiteur ?

P.S - Oui, un peu (rires), je ne m'en souviens même plus… cinq fois champion de France, médaille de bronze au championnat d'Europe en 82 et deux fois vainqueur de la coupe de France. (ndlr : ça ne s'oublie pas pourtant)

WEBTKD - Qu'est-ce qui a changé dans la compétition en TKD depuis cette époque ?

P.S - C'est beaucoup plus rapide maintenant, incontestablement.

WEBTKD - Et au niveau de la préparation ?

P.S - C'est simple, à mon époque, il n'y avait pas de préparation. Il n'y avait pas de centres, ni de stages, chacun se préparait dans son club. Ce n'était pas structuré comme ça l'est aujourd'hui, il y avait juste l'équipe de France.

WEBTKD - Le Pôle d'Aix, qu'est-ce que c'est ?

P.S - Il y a 27 athlètes au Pôle d'Aix, dont 14 internes. Les entraînements sont quotidiens, deux fois par jour : un le matin de 6h à 7h et un le soir de 17h30 à 19h30. Ensuite, les athlètes s'entraînent selon leur emploi du temps, ce qui peut faire jusqu'à quatre entraînements par jour. En plus des entraînements, je m'occupe de l'intendance, de la planification et du suivi médical et scolaire.

WEBTKD - Il y a un véritable suivi scolaire ?

P.S - Pour être au Pôle, il faut obligatoirement faire quelque chose : soit suivre une formation au brevet d'état, être au lycée ou en fac, ou travailler. Pascal Gentil, lui, travaille à la mairie de Marseille.

WEBTKD - Quelles sont vos relations avec les athlètes ?

P.S - Je les vois 6 heures par jour et cela tous les jours, il y a des liens qui se tissent mais il y a aussi des règles à respecter. On est tous là pour la même chose et pour obtenir des résultats, il faut être strict.

WEBTKD - Comment se passe la coordination entre les deux Pôles France ? Qui décide qui doit partir ?

P.S - Pour les opens (Antony, Alsace), on fait en fonction du budget que nous avons. S'il y a un budget pour vingt compétiteurs, il y en a dix de chaque pôle qui partent. Pour les compétitions internationales officielles, c'est le podium au championnat de France qui compte, ensuite les différents stages et les résultats aux Opens.

WEBTKD - Faut-il être au Pôle pour réussir au niveau international ?

P.S - Maintenant, oui. Il y a toujours des exceptions comme Ludovic Vo en ce moment. Mais pour réussir et obtenir un titre européen ou mondial, il faut être dans un centre d'entraînement et s'entraîner quatre heures par jour. Tous les grands pays ont leur centre aujourd'hui.

WEBTKD - Quel entraînement faut-il pour bien aborder un championnat en France ?

P.S - Il faut au moins trois heures par jour et pas seulement du Taekwondo. Il faut travailler la condition physique, la musculation et bien sûr le Taekwondo. Il faut se donner un objectif précis, comme le championnat de région ou le championnat de France et planifier son entraînement en conséquence.

WEBTKD - Quelles sont les trois qualités qu'il faut pour réussir au plus haut niveau ?

P.S - La vitesse, la puissance et un bon sens tactique du combat.

WEBTKD - A-t-on la même joie que celle du compétiteur lorsque l'on est entraîneur ?

P.S - C'est complètement différent, l'athlète est heureux pour lui lorsqu'il gagne, ce qui est normal car il a fait le gros travail. L'entraîneur est aussi heureux car il voit le résultat du travail qu'il a entrepris, c'est une joie plus altruiste.


Une osmose parfaite

"Maintenant, l'équipe de France est crainte..."

WEBTKD - Que pensez-vous de l'équipe de France aujourd'hui ?

P.S - Elle est très bien, elle évolue et elle s'est affirmée au niveau mondial. Maintenant l'équipe de France est crainte : quand on rencontre un Français dans un tableau, on se gratte la tête.

WEBTKD - Qu'avez-vous pensé de France/Corée ?

P.S - C'était bien, sympa. Cela nous a permis de rencontrer les Coréens avant les grandes compétitions, de nous mettre au niveau. Notre bilan est positif, l'important c'était pas de gagner mais de tester les athlètes.

WEBTKD - Et la défaite de Pascal ?

P.S - Il n'est pas encore en pleine forme, il a fait ce qu'il a pu. Mais il faut savoir qu'actuellement, il est à 50% de ses capacités.

WEBTKD - Quels sont vos objectifs pour cette saison ?

P.S - La coupe du Monde au Vietnam et le championnat du Monde en Corée. On y va pour obtenir des médailles et de l'or bien sûr : on ne travaille que pour ça.

WEBTKD - Qu'est devenu le coach coréen qui était venu pour la préparation des J.O ?

P.S - Il est reparti en Corée après les 10 mois qu'il avait passés en France.

WEBTKD - A-t-il vraiment apporté quelque chose ?

P.S - Oui, il nous a apporté un plus en nous faisant connaître le système coréen. Celui que l'on craignait aux J.O, c'était le triple champion du Monde coréen (ndlr : qui n'a pas combattu) et lui le connaissait et avait combattu plusieurs fois contre lui.

WEBTKD - Quels pays attendez-vous sur le podium mondial cette année ? Les mêmes que d'habitude ?

P.S - Il y a des pays, comme le Vietnam, qui montent et tous les pays mettent aujourd'hui de gros moyens pour réussir. Par ailleurs, le mythe des Coréens commence à prendre fin, on l'a vu lors de France/Corée. Il y a 10 ans, le Français aurait été moins volontaire, aujourd'hui il est là pour gagner.

WEBTKD - Quel est votre plus mauvais souvenir ?

P.S - Il y en a sûrement (rires) mais ils ne me viennent pas à l'esprit.

WEBTKD - Quel est votre meilleur souvenir ?

P.S - Il y en a beaucoup, à chaque fois qu'un athlète est sur un podium international. La plus grande émotion, c'était lors de la sélection olympique à Porec lorsque Pascal et Myriam ont été jusqu'en finale. On pouvait dire que la France allait être aux jeux de Sydney.


Patrick Stanczak en compagnie de Marie-Georges Buffet (ministre des sports)

© WEBTKD.com. Tous Droits Réservés.

Accueil Reporter dans votre région ? Fonds d'écran... combats, poomses et autres Un petit mot... Le forum du TKD francophone L'info par e-mail... webtkd@webtkd.com Découvrez cet art martial Toutes les dates de la saison De bonnes adresses en France Techniques, préparation, docteur, arbitrage Lexique, poomses, ceintures, pas combats... Découvrez les personnages du TKD Reportages photos et articles Les dernières infos L'historique du TKD Accueil