Interview de Duncan Mahlangu

Il a créé la surprise en décrochant une médaille d'argent au tournoi de qualification olympique à Paris. Il ira donc aux J.O pour réaliser son rêve et représenter fièrement les couleurs de son pays, l'Afrique du Sud, et de son continent.
Nous vous proposons de découvrir ce jeune athlète plein d'ambition et de passion.

Avec nous, il revient sur son résultat au tournoi, sa préparation et sur son avenir et sur celui du Taekwondo africain.

"Il est Coréen et je suis Sud-africain, c'est tout ! Ce ne sont que des mots..."

WEBTKD - Peux-tu te présenter ?

D.M -
Mon nom est
Duncan Mahlangu, je viens d'Afrique du Sud. J'ai 22 ans. J'ai commencé le TKD en 1995 et je fais partie de l'équipe nationale depuis 2000. Je participe à des compétitions internationales depuis 2001.

WEBTKD - Comment as-tu découvert le Taekwondo ?

D.M - Mon maître d'école faisait du Taekwondo et un jour je suis allé le voir à l'entraînement. Je lui ai demandé comment il fallait faire pour faire des coups de pied sautés comme lui et il m'a dit de mettre un dobok...

WEBTKD - As-tu eu une préparation spéciale pour le tournoi de qualification olympique ?

D.M -
Oui, surtout un travail de motivation par ce que je venais de perdre au premier tour du championnat du monde en Allemagne, contre un Equatorien.
En arrivant à Paris, je savais que le niveau était très élevé et que je devais faire tout mon possible. Mais le TKD
est comme une drogue pour moi. J'ai envie de combattre, de m'entraîner encore et encore, de pénétrer sur l'aire de combat et d'être le meilleur.

WEBTKD - Comment s'est passée la compétition pour toi ?

D.M - De mieux en mieux au fur et à mesure des combats. J'ai gagné mon premier combat contre un Malien et le deuxième contre un Suédois. J'avoue que je ne me rappelle pas bien les détails (rires)… J'ai rencontré ensuite un très bon Cubain, puis l'Italien Molfetta et en finale le Coréen.

WEBTKD - Tu as dit " je voulais faire tout mon possible ". Tu n'espèrais pas une médaille ?

D.M - Pour le premier combat, j'étais en terrain connu. J'ai l'habitude de rencontrer le Malien en Afrique et de le battre. Je savais que je pouvais le battre. Contre le Suédois qui a une expérience internationale, j'étais moins à l'aise. Puis progressivement, cela s'est bien enchaîné. ensuite, face au Cubain, j'ai senti que mes jambes réagissaient bien et j'ai donc pu le battre en résistant à sa pression physique.

WEBTKD - C'est une nouvelle tactique de la part des compétiteurs de déclarer forfait quand ils sont sûrs d'être qualifiés. Qu'en penses-tu ?

D.M - L'Italien est un très bon compétiteur, il est champion du monde. Comme je vous l'ai dit, je n'avais pas d'objectif de médaille, juste l'envie de me battre le mieux possible, alors oui j'ai été déçu de ne pas pouvoir me mesurer à lui. Il a déclaré forfait en demi-finale. Il devait avoir ses raisohns. Moi aussi, j'ai déclaré forfait en finale mais, c'était pour cause de blessure. Mon entraîneur n'a pas voulu que je prenne de risques.

WEBTKD - Il pouvait y avoir une deuxième chance au tournoi régional ?

D.M - C'est toujours mieux de se qualifier au tournoi mondial parce que les compétiteurs que j'ai rencontrés ici, je les retrouverai aux J.O. Je connais leur niveau. J'ai beaucoup appris. Je sais quelles erreurs j'ai commises et à Athènes, l'erreur ne sera pas permise.

WEBTKD - Et maintenant ?

D.M - Maintenant, il me reste moins de deux mois d'entraînement avant le plus grand événement sportif du monde.Tous les sportifs voudraient y être. Je ferai tout mon possible.


Le début de la célébrité ?

WEBTKD - Et pour revenir aux J.O, quel effet cela ferait-il en Afrique du Sud si tu ramenais une médaille d'or ?

D.M - Je serais un héros national !
Ce serait une fierté énorme pour moi...

WEBTKD - Quel est le niveau de développement du Taekwondo en Afrique du Sud ?

D.M - Il y a environ 5 000 licenciés. D'une façon générale, le continent africain est en grand progrès, avec le Mali, le Sénégal et l'Egypte. C'est très important pour les pays africains de participer à des événements internationaux.

WEBTKD - Penses-tu que l'aide que vous recevez est comparable à celle que reçoivent les athlètes des pays riches, des Etats-Unis, par exemple ?

D.M - Non bien sûr même si nous avons un comité national olympique qui nous aide beaucoup. Nous avons aussi moins de très bons compétiteurs en Afrique du Sud et je manque de sparring partners. Mais je ne pense pas à cela. Je me vois avant tout comme un athlète avec les mêmes capacités et moyens que les autres. Je me dis " il est Coréen et je suis Sud-africain", c'est tout. Ce ne sont que des mots. C'est dans la tête que cela se joue.

WEBTKD - Quel est ton plus mauvais souvenir en Taekwondo ?

D.M - La défaite !

WEBTKD - Quel est ton meilleur souvenir en Taekwondo ?

D.M - Une victoire en France, à Coubertin...

© WEBTKD.com. Tous Droits Réservés.

Accueil Reporter dans votre région ? Fonds d'écran... combats, poomses et autres Un petit mot... Le forum du TKD francophone L'info par e-mail... webtkd@webtkd.com Découvrez cet art martial Toutes les dates de la saison De bonnes adresses en France Techniques, préparation, docteur, arbitrage Lexique, poomses, ceintures, pas combats... Découvrez les personnages du TKD Reportages photos et articles Les dernières infos L'historique du TKD Accueil