Interview de Laurence Rase


Laurence Rase est une grande et belle championne. Elle est incontestablement l'ambassadrice du taekwondo belge, qu'elle représente régulièrement lors des évènements internationaux.

Avec nous, elle revient sur sa participation aux Jeux Olympiques, sur ses projets pour la nouvelle olympiade ; et elle nous explique comment elle mène une carrière sur deux fronts.
Interview réalisée par Eric Larcin.

Dernière minute : Laurence Rase vient de terminer troisième du championnat du Monde. Elle a été battue en 1/2 finale par la championne du Monde coréenne.

"Les Jeux Olympiques, c'est une autre dimension. Ce n'est pas évident à gérer, il faut des nerfs d'acier."

WEBTKD - Laurence Rase, pouvez vous vous présenter ?

Laurence Rase - J'ai 27 ans et suis née à Mons, en Belgique. J'habite Liège et suis licenciée depuis 3 ans au club Hannut Educ Sport.

WEBTKD - Quand avez-vous commencé le TKD ?

L.R - J'ai commencé à l'âge de 13 ans le TKD au Rigam Academy, un club de Mons qui était dirigé, à l'époque, par Johan Dardenne. Mon frère et ma soeur pratiquaient déjà depuis 1 an et j'ai voulu essayer moi aussi. Ca a été le coup de foudre avec ce sport.

WEBTKD - Pourquoi avez-vous choisi ce sport et avez-vous pratiqué d'autres sports avant ?

L.R - Je suis une sportive dans l'âme. J'ai pratiqué pas mal de sports avant le TKD, comme le judo et le basket-ball, mais j'avais une préférence pour la natation. Mais ma mère voulait que ses enfants puissent se défendre et qu'ils pratiquent un sport, et elle nous a donc inscrits au TKD.

WEBTKD - Quel sont votre palmarès et vos meilleurs résultats ?

L.R - J'ai pris 3 médailles aux championnats d'Europe, deux de bronze et une d'argent. J'ai également obtenu le bronze et l'argent aux championnats du monde universitaire. J'ai gagné la coupe du monde des pays francophones. Mais mon plus beau résultat est une troisième place aux championnats du monde en 1999.

WEBTKD - Quelle expérience avez-vous retiré de votre participation aux J. O. et quels enseignements éventuels pour la suite de votre carrière ?

L.R - J'ai déjà participé à cinq championnats du monde, mais les Jeux Olympiques, c'est une autre dimension. Ce n'est pas évident à gérer, il faut des nerfs d'acier.

WEBTKD - Quel était votre objectif pour ces J.O et estimez vous, avec le recul, que vous auriez pu aller plus loin dans la compétition ?

L.R - Je m'étais entraînée très dur depuis 3 ans pour cet objectif et je partais pour une médaille. Ce n'est pas dans mon caractère de partir à une compétition, quel qu’en soit en soit le niveau, pour juste y participer. Mais tous les athlètes s'étaient entraînés dur et en quart de finale, je suis tombée sur une Brésilienne en forme. Au début du match, quelques points sont un peu trop facilement tombés pour mon adversaire et après, il ne lui restait plus qu'à contrer et... à se laisser tomber, chose qu'elle faisait très bien.

Il est certain que je n'ai pas produit mon meilleur TKD aux Jeux, mais j'en voulais jusqu'à la dernière seconde.

WEBTKD - Après quelques hésitations, vous avez décidé de poursuivre votre carrière internationale, quels sont vos objectifs à moyen et long terme ?

L.R - La déception était grande. Il m'a fallu du temps pour digérer et pour me fixer de nouveaux objectifs, il n'y a pas plus grand objectif que les Jeux et ce ne fut pas facile de me remotiver. Mais je m'entraîne dur à nouveau et l'année 2005 sera une très belle année au niveau sportif. A moyen terme, je voudrais être championne d'Europe l'année prochaine. A long terme, j'ambitionne évidement une médaille aux Jeux de Pékin.

WEBTKD - Quels sont les aspects de votre TKD que vous devrez travailler pour pouvoir encore progresser ?

L.R - J'ai fait de gros progrès au niveau physique ces dernières années ; j'espère que ceci va me permettre d'encore améliorer mon TKD et de devenir plus complète techniquement.

WEBTKD - Le TKD vous permet de voyager beaucoup, avez-vous un peu de temps pour découvrir les pays ou régions où vous vous rendez ?

L.R - C'est le beau côté de notre sport... mais une compétition sportive n'est pas comparable à un voyage touristique et nous n'avons pas beaucoup le temps de visiter.

WEBTKD - Quel est le niveau général du TKD belge ?

L.R - Nous avons une bonne équipe en juniors, tant chez les filles que chez les garçons, j'ai de bons espoirs pour eux aux prochains championnats d'Europe. Mais le plus important est que le passage chez les seniors se passe le mieux possible. C'est une période difficile, où il faut faire preuve de patience et de persévérance.

WEBTKD - Vous bénéficiez d'un statut d'élite, l'allocation que vous recevez est somme toute modeste, la vie d'une athlète de haut niveau pratiquant un sport peu médiatisé n'est pas toujours facile n'est-ce pas ?

L.R - J'ai un regard moins négatif que le vôtre ; je regarde plutôt cela en terme d'évolution. Il ne faut pas oublier qu'il y a 8 ans de cela, nous ne recevions rien du tout. Aujourd'hui, nous avons 3 athlètes professionnels en Belgique et notre élite junior a intégré depuis septembre une section sport-études à Mons. Mais il est clair que la situation doit encore être améliorée vers plus de professionnalisme.

WEBTKD - Quels sont vos projets professionnels une fois vos études terminées ?

L.R - Je suis licenciée en Sciences Politiques et je suis actuellement en dernière année de Droit. Une fois ma carrière sportive terminée, j'aimerais restée active dans le milieu sportif, tout en valorisant mes diplômes. J'ai pas mal de projets en tête, mais pour le moment, c'est encore top secret...

WEBTKD - Je suppose que ce n'est pas toujours évident de concilier ces études et vos entraînements d'athlète de haut niveau ?

L.R - En effet, ce n'est pas facile, mais avec pas mal d'organisation et beaucoup de "mordant", c'est possible. Vous savez... je pars à mes examens oraux avec le même état d'esprit qu'en compétition !

WEBTKD - Envisagez vous plus tard de rester dans le TKD comme entraîneur ou dirigeante ?

L.R - Je ne sais pas encore si je suis douée pour cela. Un bon athlète n'est pas nécessairement un bon entraîneur, et inversement....

WEBTKD - Votre plus grande joie ou fierté dans le TKD ?

L.R - J'ai pris ma première médaille européenne en 1994 et cette année, j'étais encore sur le podium européen. Je crois que jusqu’ici j’ai eu une belle carrière mais je suis persuadée d’avoir encore quelques belles années devant moi.

A chaque fois que je monte sur l'aire de combat, j'ai toujours cette même envie de m'amuser et de gagner.

WEBTKD - Votre plus grande déception ?

L.R - Ma non-sélection aux Jeux Olympiques de 2000. C'est pour cela que je tenais absolument à être de la partie à Athènes.

WEBTKD - Trois questions du célèbre questionnaire de PROUST :

L.R - Le paradis terrestre pour vous ? un monde sans hypocrites

Votre devise ? "a great competitor is a great actor"

Les personnages historiques que vous détestez ? Hitler, Mao, Bush

© WEBTKD.com. Tous Droits Réservés.

Accueil Reporter dans votre région ? Fonds d'écran... combats, poomses et autres Un petit mot... Le forum du TKD francophone L'info par e-mail... webtkd@webtkd.com Découvrez cet art martial Toutes les dates de la saison De bonnes adresses en France Techniques, préparation, docteur, arbitrage Lexique, poomses, ceintures, pas combats... Découvrez les personnages du TKD Reportages photos et articles Les dernières infos L'historique du TKD Accueil