Par Eric Alphonso, notre correspondant au Québec

Interview de
Raymond Mourad et Roxanne Forget

Maître et élève à la Coupe du Monde

Me Raymond Mourad, élève de Me Chong Soo Lee qui a introduit le Taekwondo au Canada, enseigne depuis 1984. A l’âge de 36 ans, il compte neuf titres nationaux et plusieurs médailles dans des compétitions internationales.
Roxanne Forget, son élève, âgée de 29 ans est montée sur la plus haute marche du podium national en 1993 et n’en est jamais redescendue depuis.

Maître et élève sont revenus de la Coupe du Monde 2001 avec une médaille au cou, respectivement Bronze (- 62 kg) et Or (- 51 kg).

" Mon adversaire avait l’air de dire « qu’est ce qu’il fait ici avec ses cheveux blancs…"

WEBTKD Bonjour Roxanne et Me Mourad, tout d’abord, comment êtes vous arrivés au TKD?

Raymond M. - J’ai commencé à pratiquer le Taekwondo à 12 ans. A l’époque, on participait aux tournois ouverts de style Karaté et Kung-fu. Et cela jusqu’en 1981, année où j’ai pris part à mon premier championnat national, j’avais 16 ans et j’ai terminé 2e, l’année suivante j’ai pris la première place.

Roxanne F. - J’ai grandi à la campagne, j’ai un frère aîné et un frère cadet. A la maison, il y avait toujours beaucoup d’action, se "tirailler" avec mes frères était chose courante. Mon frère a commencé un jour à s’entraîner au Taekwondo et, pas longtemps après, j’ai suivi, il était ceinture jaune lorsque j’ai commencé. Moi aussi j’ai pris la deuxième place lors de mon premier National et l’année suivante, en 1993 ce fut la première.

WEBTKD – Quels autres titre avez vous remportés ?

Roxanne F. – 2e au Championnat Pan-Am 1995 en Argentine, 2e au Championnat du Monde à Hong-Kong en 1997, première aux Jeux panaméricains 1999 à Winnipeg, 2e à Aruba au Championnat Pan-Am 2000, et finalement première au Viêt-nam.

Raymond M. – Championnat Pan-Am 1987, 2e. Championnat du Monde 1989, 4e. Pan-Am Open 1995 (Anaheim Californie), 1er. Coupe du Monde 1997 (Le Caire, Egypte) 3e. Jeux Pan-Am 1999 Winnipeg, Canada, 3e. Pan-Am 2000, (Aruba) 2e, Coupe du Monde (Viêt-nam) 2001 3e.

WEBTKD – Roxanne, quel a été ton parcours en coupe du Monde?

Roxanne F. – J’ai d’abord rencontré la compétitrice de Taïwan. Je crois que c’était la fille à battre, je l’avais déjà vue et elle est très bonne. Le combat s’est terminé par 5-3. Au deuxième combat, j’ai affronté la Mexicaine, j’avais perdu contre elle en finale à Aruba 2-1, mais l’arbitrage était plutôt « biaisé ». Cette fois, cela s’est terminé par 3-3 mais son dernier point a été marqué après la fin du round et il n’a pas été déduit. J’ai quand même eu la victoire grâce à un coup de pied au visage. Ma demi-finale était contre le Lesotho, match que j’ai remporté 8-6.

WEBTKD – Ensuite la Coréenne en finale, une finale de rêve…

Roxanne F. – Oui, au début j’ai eu du mal. La Coréenne, championne l’an passé, avait de bons déplacements, de bonnes feintes. Je ne me suis pas laissé intimider et je crois que mon expérience a beaucoup joué à ce niveau. Ce fut un jeu de patience, elle attaquait souvent avec bandal mais je ne lui ai pas laissé briser ma défensive. Le combat s’est terminé 4-3, j’étais très satisfaite.

WebTKD – Et vous Me Mourad , votre parcours ?

Raymond M. - Au premier tour je me suis retrouvé face au Viêt-nam, ce qui m’a un peu agacé, je craignais le favoritisme. Finalement cela s’est bien passé, avec un combattant coriace et beaucoup d’action. Score final, 12-7.

Ensuite j’ai rencontré l’Espagnol, il me regardait avec l’air de dire « qu’est ce qu’il fait ici avec ses cheveux blancs… » Je l’ai battu 8-6. J’ai affronté le Coréen en demi-finale et perdu 3-0. En m’échauffant, avant ce combat, je commençais à me sentir fatigué, j’avais moins de puissance et de vitesse dans mes coups. Il faut dire que la journée précédente avait été très remplie et excitante avec la victoire de Roxanne. Je n’ai pas dû dormir plus de 3 heures. Tout de même, j’avais vu le Coréen combattre lors d’un tour préliminaire et j'étais confiant dans mes capacités de le battre. Mais au début du combat, après le premier échange, je savais que je n’allais pas gagner, mes coups ne touchaient pas, la fatigue avait fait son travail. Je suis quand même très satisfait d’être monté sur le podium.


Me Mourad sur le podium au Viêt-nam

WEBTKD - A ce sujet, ce n’est pas la première fois que vos élèves se retrouvent dans l’équipe nationale avec vous. L’an passé, en plus de Roxanne, Evangelos Ligeros et cette année Gianni Di Giacinto. Comment gérez-vous cela ?

Raymond M.- il est parfois difficile de conjuguer le tout : enseigner, s’entraîner, gérer l’école, ma famille… Mais ma passion pour le Taekwondo rend la chose possible. Mes élèves, même quand je suis fatigué ou stressé, sont toujours une source de motivation et d’énergie. Dès que j’entre dans le dojang, les voir en action dissipe ma fatigue et me donne de la vigueur. Mes élèves passent d’abord, ils sont la priorité. Par exemple, pour le Pan-Am d’Aruba j’ai combattu en même temps que la finale de Roxanne, alors je n’ai pu la suivre comme pour la Coupe du Monde où je combattais le lendemain. Quand ils reviennent au dojang avec une médaille d’or de la Coupe du Monde, tous mes sacrifices, et les leurs, sont récompensés.

WEBTKD – Roxanne, comment est-ce d’être en équipe nationale avec son maitre ?

Roxanne F. - Cela rend les choses plus faciles, par exemple, pour la Coupe du Monde, Raymond a pu surveiller les performances de mes adversaires tandis que je me reposais. Cela enlève du stress. Avoir son maître et aussi d’autres membres de l’école dans l’équipe rend les choses plus confortables. On s’entraîne et se côtoie tous les jours, on se connaît bien !

WEBTKD – Roxane il y a longtemps que tu attendais de monter sur la plus haute marche du podium. On avait l’impression que c’était juste une question de temps. Qu’est ce que tu en penses ?

Roxanne F. - Oui, En 97 a Hong-Kong, j’ai raté l’occasion de peu, je n’étais vraiment pas satisfaite de ma finale. Ensuite, n’ayant pu obtenir de ticket pour les Jeux Olympiques, j’ai sérieusement pensé à la retraite, mais j’avais aussi ce sentiment que ce n’était qu’une question de temps, que la plus haute marche était à ma portée.

WEBTKD – Me Mourad, comment trouvez-vous l’évolution du TKD canadien et international ?

Raymond M. – Le niveau international a beaucoup évolué, il y a de bons combattants partout et la technique est assez similaire, la différence se fait au niveau stratégique et de la préparation. Au niveau canadien, tous se sont énormément améliorés, le Québec reste à l’avant mais il y a de bons combattants partout. Par contre, le Canada, au niveau international a besoin d’une meilleure organisation et de plus d’expérience. Il y a trop de “politique”, pas assez d’action. Par exemple, les deux médailles obtenues en Coupe du Monde viennent de mon école… Il doit y avoir quelque chose que l’on fait bien qui ne se fait pas ailleurs…

WEBTKD – Et après toutes ces années, comment restez-vous au top niveau ?

Raymond M. – Avec énormément d’expérience, un entraînement, un régime scientifique et beaucoup de planification. C’est sûr qu’a mon âge (36 ans), le corps commence à ralentir, la préparation physique et la récupération sont plus longues. Je suis aussi fort qu’avant, pas moins rapide mais pas plus non plus, faire mon poids aussi devient plus dur, en fait tout est plus dur… Surtout quand on combat avec beaucoup plus jeune que soi.

WEBTKD – Pendant combien de temps encore vous verra-t-on sur l’aire de combat?

Raymond M. – Je ne sais pas exactement, j’avais l’intention d’arrêter après la Coupe du Monde mais… C’est une question de désir, je réévalue ma position environ tous les 6 mois.

© WEBTKD.com. Tous Droits Réservés.

Accueil Reporter dans votre région ? Fonds d'écran... combats, poomses et autres Un petit mot... Le forum du TKD francophone L'info par e-mail... webtkd@webtkd.com Découvrez cet art martial Toutes les dates de la saison De bonnes adresses en France Techniques, préparation, docteur, arbitrage Lexique, poomses, ceintures, pas combats... Découvrez les personnages du TKD Reportages photos et articles Les dernières infos L'historique du TKD Accueil