Interview de
Manuel Colmenero

Manuel Colmenero est certainement aujourd'hui le meilleur représentant du Taekwondo espagnol - auquel il a d'ailleurs consacré toute sa vie. Arbitre international pendant de nombreuses années, il est depuis 1996 le président de la plus puissante fédération européenne de Taekwondo.

Avec lui, nous revenons sur les dernières performances internationales de l'Espagne ; nous évoquons l'éviction de l'entraîneur national, Ireno Fargas, ainsi que les problèmes d'arbitrage au niveau mondial.

"L'Espagne a toujours la seconde place mondiale"

WEBTKD - Pouvez-vous vous présenter ?

M.C. - Manuel Colmenero Firvida, directeur de société, 45 ans, marié, deux enfants. Je suis président de la Fédération espagnole de Taekwondo depuis 1996, vice-président de l'Union européenne de Taekwondo (ETU) depuis 1998 et président du Comité "Junior" de la WTF.

WEBTKD - Et comme Taekwondoïste ?

M.C. - J'ai commencé à pratiquer le Taekwondo en 1969, avec Me Yoo ll Hoon. Je suis ceinture noire 7e dan, arbitre international 1ere classe. J'ai consacré toute ma vie au Taekwondo.

WEBTKD - Pouvez-vous nous dire comment se passe une saison sportive en Espagne ?

M.C. - La saison sportive est très intense en Espagne. Nous organisons six championnats nationaux entre les différentes catégories (cadet, junior, moins de 21 ans…). L'équipe nationale se déplace à l'étranger pratiquement tous les mois. Les fédérations régionales organisent également des rencontres nationales amicales, ce qui contribue à élever notre niveau.

WEBTKD - L'Espagne a perdu la deuxième place mondiale. Pourquoi ?

M.C. - Je ne suis pas d'accord. L'Espagne n'a pas perdu la seconde place mondiale. Lors de la dernière Coupe du monde, au Vietnam, l'Espagne s'est classée au deuxième rang avec une médaille d'or et quatre d'argent. Récemment, en Finlande, pour la Coupe d'Europe, nous avons eu la première place. Aussi, je crois que l'Espagne conserve son niveau des années antérieures.

WEBTKD - I. Fargas n'est plus entraîneur national. Pourquoi avez-vous pris cette décision ? Qui le remplace désormais ?

M.C. - Le départ d'Ireno Fargas de son poste d'entraîneur a été une décision difficile à prendre car, en plus d'être le directeur technique de l'équipe d'Espagne, c'était un grand ami à moi. Bien évidemment, cette décision a été bien pesée, avec toujours le souci de l'intérêt de l'équipe nationale et du Taekwondo espagnol. Ireno Fargas était entraîneur depuis de nombreuses années et il était temps de chercher quelqu'un de nouveau qui apporte des idées neuves et de l'enthousiasme.

Son successeur, Francisco J. Zas est un homme de la maison. Il a passé treize ans au Centre d'entraînement de haut niveau de Barcelone et il était sélectionné olympique à Sydney. Il connaît donc bien le Taekwondo espagnol et la compétition au plus haut niveau.

WEBTKD - L'Espagne a échoué à Sydney. Comment expliquez-vous ce résultat ? Qu'avez-vous pensé des podiums (Cuba notamment) ?

M.C. - L'Espagne a eu des médailles à Sydney : une médaille d'argent (Gabriel Esparza) et un diplôme olympique (Ireane Ruiz). Mais il est vrai que nous espérions de meilleurs résultats. Nous avons rencontré de grands problèmes d'arbitrage. Quant à Cuba, c'est un grand pays, avec un passé valeureux dans les sports de combat.

WEBTKD - Justement, quelles leçons avez-vous retenues de Sydney en ce qui concerne l'arbitrage ?

M.C. - En tant qu'arbitre international depuis de nombreuses années, je peux dire que j'ai appris à Sydney ce qui ne doit pas se faire. Je considère que l'arbitrage des derniers jeux olympiques a été inadapté et décevant. Il faudrait avant tout changer la façon dont sont choisis les arbitres pour chaque combat. Je suggère qu'ils soient choisis par tirage au sort, pour éviter les suspicions (c'est le système utilisé dans la Ligue professionnelle espagnole de football et il est très apprécié).

WEBTKD - Comment se porte le Taekwondo espagnol aujourd'hui ?

MC - Comme je l'ai déjà dit, l'Espagne conserve d'excellents résultats, avec une nouvelle génération de compétiteurs qui s'en sortent très bien. Je crois que le Taekwondo espagnol a une des meilleures structures au monde et que les régions sont très bien organisées. Quand un compétiteur arrive en équipe nationale, il a déjà un très bon niveau, ce qui facilite beaucoup la tâche de nos entraîneurs. Comme toutes les organisations, nous avons nos points faibles, mais je crois qu'il y a plus de positif que de négatif dans le Taekwondo espagnol.

WEBTKD - Que pensez-vous du Taekwondo français ?

M.C. - Le Taekwondo français a atteint ces dernières années un très bon niveau; je crois que cela vient du fait qu'il a une fédération spécifique. Je lui vois un très grand avenir car il compte d'excellents compétiteurs.

WEBTKD - Certains pensent que pour que le Taekwondo devienne un véritable sport olympique, le président de la WTF ne devrait pas être coréen. Qu'en pensez-vous ?

M.C. - Dans un mois auront lieu les élections à la WTF. Elles vont opposer M. Henson et le Dr Kim. Je crois qu'il vaut mieux pour le Taekwondo que le Dr Kim soit réélu car c'est grâce à lui que notre sport est devenu olympique. Nous avons encore besoin de lui pour qu'il consolide l'implantation du Taekwondo à Athènes en 2004.

WEBTKD - Votre plus mauvais souvenir en Taekwondo ?

M.C. - La mort de Manuel Marco Saila, le patriarche du Taekwondo espagnol et un grand ami.

WEBTKD - Et votre meilleur souvenir ?

M.C. - En 1994, à Paris, quand le Taekwondo est devenu une discipline olympique.

WEBTKD - Un dernier mot ?

M.C. - Je souhaite beaucoup de succès à tous les Taekwondoïstes français et aux arbitres (notamment mon ami Edouard Branco) !

© WEBTKD.com. Tous Droits Réservés.

Accueil Reporter dans votre région ? Fonds d'écran... combats, poomses et autres Un petit mot... Le forum du TKD francophone L'info par e-mail... webtkd@webtkd.com Découvrez cet art martial Toutes les dates de la saison De bonnes adresses en France Techniques, préparation, docteur, arbitrage Lexique, poomses, ceintures, pas combats... Découvrez les personnages du TKD Reportages photos et articles Les dernières infos L'historique du TKD Accueil