Interview de
Mamedy Doucara

Mamedy Doucara, champion du Monde en -78 kg en Corée, a déjà longuement commenté son succès dans la presse sportive. C'est pourquoi nous nous sommes intéressés à des sujets un peu différents.

Mamedy revient en effet avec nous sur sa carrière, son avenir et nous livre son avis sur le Taekwondo africain.

"Ce jour-là, j'étais imbattable"

WEBTKD - Pouvez-vous vous présenter ?

M.D. - Mamedy Doucara, 20 ans, champion du monde. Douze ans de Taekwondo, avec un papa professeur (ndlr : Tyeman Doucara).

WEBTKD - Et en dehors de ton titre de champion du monde, tu as d'autres titres importants ?

M.D. - 3e à la coupe du monde en 2000, deux fois champion de France sénior (2000 et 2001) et avant champion de France cadet (1995), etc.

WEBTKD - Qu'est-ce qui t'as permis de gagner sans être physiquement au top ?

M.D. - Je pense que c'est le mental qui a compensé. J'étais bien dedans, je n'avais pas de notion négative avant chaque combat. J'essayais de me concentrer au maximum et de rechercher l'efficacité maximale. Je n'ai pas pensé que je ne m'étais pas assez entraîné et que je n'étais pas au top de ma forme.

WEBTKD - Qu'est-ce que tu retiens de cette première victoire au plus haut niveau ?

M.D. - C'est bizarre. Un titre, c'est toujours quelque chose de beau mais pas palpable. Il m'a fallu un bon mois pour comprendre que j'étais champion du monde.

WEBTKD - J'imagine que tu as été accueilli en héros par l'équipe de France. Comment juges-tu son résultat d'ensemble ? En dehors de la médaille de Michaël Borot, on pouvait s'attendre à mieux de la part de cette équipe...

M.D. - Ce n'est même pas "on pouvait". On devait s'attendre à mieux. Moi, je n'étais même pas parmi les favoris. Les chances de médaille, c'était Michaël, Pascal Gentil, Ludovic Vo, Christophe Négrel, Christophe Civiletti, Carine Zelmanovitch, Gwladys Epangue. On devait vraiment faire beaucoup de médailles.

WEBTKD - Y a-t-il une explication particulière ?

M.D. -Je ne sais pas. Il y a plusieurs éléments qui rentrent en compte et s'ils ne sont pas tous combinés, tu peux rater le podium. Cela peut être le tableau, la chance, la forme... Par exemple, Négrel était au top. Il a sorti son premier adversaire qui était très fort et le suivant, un Suédois que personne ne connaissait, il l'a négligé, il l'a sous-estimé et il a perdu alors qu'il avait tout pour gagner.

WEBTKD - Peut-on dire que tu as eu de la chance ?

M.D - La chance joue mais surtout négativement : le manque de chance. Par exemple, le genou de Pascal. Mais je ne crois pas que la chance joue pour être champion du monde. Ce serait trop facile. On fait six tours, face aux meilleurs compétiteurs mondiaux. A ce niveau là, on ne gagne pas par chance. Ce n'est pas un tournoi régional.

WEBTKD - Dans ton cas, ce niveau, tu ne l'as pas acquis du jour au lendemain. Alors qu'est-ce qui ce jour-là a fait la différence ?

M.D. - Je pense que c'est la concentration, le mental qui a fait la différence. J'étais vraiment dedans. Je suis rentré totalerment dans le combat. Ce jour-là, j'étais imbattable.

WEBTKD - Merci au pôle ?

M.D. - Le pôle c'est une structure sans égale pour former des champions. Je n'aurais jamais pu être champion du monde sans le pôle. Je pense même qu'aujourd'hui il est impossible d'être champion du monde sans être dans un pôle. Je n'ai jamais vu un compétiteur venu directement d'un club être champion du monde. Dans un club, les pratiquants ne peuvent pas, en sparring, reproduire les conditions de la compétition de haut niveau. En combattant avec les meilleurs Français, tu évolues forcément vers le haut. Quand je m'entraîne avec Pascal, c'est très difficile mais plus il y a de difficulté, plus on progresse ! En club, tu peux tuer ton partenaire, le mettre K.O., tu te gonfles, tu arrives en compétition, tu perds : tu ne comprends pas pourquoi !

WEBTKD - On dit souvent que les champions oublient facilement d'où ils viennent.

M.D. - Moi, je ne peux pas l'oublier : c'est mon père qui m'a formé.


Mamedy, alors troisième...

WEBTKD - Donc pas de suspense pour le championnat de France N1 ?

M.D. - Je ne sous-estime personne. Et si je gagne tout le monde trouvera cela normal, mais si je perdais...

WEBTKD - Qu'as-tu pensé de la première édition de la coupe du monde francophone ?

M.D. - Le niveau est bon. J'espère qu'aux prochaines éditions, il y aura plus de monde. C'est dommage que certaines délégations africaines ne soient pas venues.

WEBTKD - Connais-tu bien le Taekwondo africain ?

M.D. - Pour dire la vérité, je n'en ai pas beaucoup vu. On n'en parle pas beaucoup en France - sauf sur WEBTKD (rires). J'en ai vu à Dakar et à la coupe du monde francophone. Ils ont peu de moyens. Quand tu vois un compétiteur comme l'Ivoirien Konan en -80 kg qui pourrait être un grand champion international. C'est dommage qu'il ne se déplace pas davantage.

WEBTKD - Tu crois qu'il y a un avenir pour le Taekwondo africain ?

M.D. - Certainement. Les Africains ont des grandes capacités, un mental d'enfer et le sang chaud. Il fait leur apporter de la technique, des finesses, un suivi à long terme.

WEBTKD - Comment envisages-tu ton avenir ?

M.D. - A court terme, gagner le championnat d'Europe, la coupe du monde.

WEBTKD - Tu as encore quelque chose à prouver ?

M.D. - Maintenant, c'est une pression constante. Chaque fois qu'il y a du Taekwondo, on attend le champion du monde et c'est moi. Je n'ai pas le droit de me manquer.

WEBTKD - A plus long terme ?

M.D. - Je compte enseigner le Taekwondo mais je voudrais avoir un métier, ne pas me limiter au Taekwondo.

WEBTKD - La place de la France au niveau mondial ?

M.D. - Quatrième. Mais on arrive dans le top trois.

WEBTKD - Ton plus mauvais souvenir en Taekwondo ?

M.D. - Troisième à la coupe du monde, cela fait mal.

WEBTKD - Ton meilleur souvenir ?

M.D. - Champion du monde.

© WEBTKD.com. Tous Droits Réservés.

Accueil Reporter dans votre région ? Fonds d'écran... combats, poomses et autres Un petit mot... Le forum du TKD francophone L'info par e-mail... webtkd@webtkd.com Découvrez cet art martial Toutes les dates de la saison De bonnes adresses en France Techniques, préparation, docteur, arbitrage Lexique, poomses, ceintures, pas combats... Découvrez les personnages du TKD Reportages photos et articles Les dernières infos L'historique du TKD Accueil