* voir bas de la page

Interview
de Carine Zelmanovitch

Ce mois-ci, c'est une des plus grandes championnes françaises qui a accepté de répondre à nos questions. Carine Zelmanovitch possède en effet une carte de visite imposante tant sur le plan sportif qu'universitaire. Leader de l'équipe de France féminine, la Toulousaine n'est pourtant montée qu'une seule fois sur la 1ère marche d'un podium mondial.

Avec nous, elle revient sur sa carrière, son parcours
international et ses déceptions, sa défaite surprise au N1. Et elle nous livre son avis sur le TKD féminin.

"Les J.O approchent et je vais me consacrer à plein temps au TKD"

WEBTKD – Peux-tu te présenter ?

Carine Zelmanovitch : J’ai 25 ans. Je pratique le Taekwondo depuis l’âge de 9 ans et la compétition de haut niveau depuis 1992. Parallèlement à ma carrière sportive, j’ai suivi des études supérieures et obtenu une maîtrise d’Econométrie. Je suis maintenant en DESS de Communication.

WEBTKD - Quels sont tes principaux titres ?

C.Z : 3e à la Coupe du Monde 2001, championne du Monde Universitaire 1998, 3e à la Coupe du Monde 1998, vice-championne du Monde 1997, 3e à la Coupe d'Europe 1997, vice-championne du Monde Universitaire 1996.
Au niveau national :
championne de France 93, 94, 97, 98, 99, 2000, 2001.

WEBTKD – Comment es-tu venue au Taekwondo ?

C.Z : 
Par hasard. J’ai reçu une publicité dans ma boîte aux lettres avec toutes les associations sportives equi existaient dans ma commune. Ma voisine du même âge que moi a été intriguée par le nom Taekwondo. J’ai tout de suite accroché à la discipline.

WEBTKD – Comment t’entraînes-tu ?

C.Z : Je m’entraîne dans mon club (ndlr : l'académie des arts martiaux à Toulouse) avec Yvan Frezouls (ndlr : entraîneur national) et je suis également externe au Pôle France Toulouse.

WEBTKD – Que retiens-tu de ton année 2001 ?

C.Z : 
Après une saison 1999-2000 difficile moralement avec les échecs aux présélections olympiques, j’ai été contente de retrouver les podiums internationaux en 2001. Ma victoire à l’US Open et ma médaille de bronze à la Coupe du Monde au Vietnam m’ont réconfortée.

WEBTKD – Cela faisait 5 ans que tu régnais sur ta catégorie. N’as-tu pas le sentiment d’avoir été détrônée ? Comment l’expliques-tu ?

C.Z : 
Cette contre-performance a été une sonnette d’alarme pour moi. On se remet toujours plus vite en question quand il y a un échec ! Depuis 2 ans, je privilégie mes études car je me soucie beaucoup de mon devenir professionnel après la compétition. Je mène études et compétition de haut niveau de front mais arrivé à un certain niveau les deux deviennent difficilement compatibles. Ce DESS en Communication me demande depuis septembre 2001 beaucoup d’investissement personnel et de temps, et cela empiète sur l’énergie et la forme nécessaire pour pratiquer un TKD de qualité.

WEBTKD – Qu’est-ce que tu gardes de cette défaite ?

C.Z : 
Une épreuve qui m’a permis de repositionner mes objectifs. A quelques mois des présélections olympiques, je vais donc me consacrer à plein temps au TKD.

WEBTKD – Pourquoi n’as-tu pas encore de titre mondial ou européen (civil) ?

C.Z : J'ai été victime d’un arbitrage dénué d’impartialité en finale des Championnats du Monde en 1997, et le titre mondial s’est envolé. Le parcours parfait lors d’une telle compétition est difficile à réaliser parce qu’il nécessite la réunion de toutes les qualités techniques, physiques, psychologiques et un ensemble de facteurs extérieurs qu’on ne maîtrise pas.

WEBTKD – Connais-tu parfois le découragement ?

C.Z : J’ai connu la déception mais je n’ai jamais été découragée. Je suis persévérante dans ce que j’entreprends.

WEBTKD – Est-ce de la malchance ? (cf. Coupe du Monde 2001 au Vietnam)

C.Z : Un athlète n’est jamais à l’abri d’une blessure.


Carine sur le podium au Vietnam avec... un bras cassé

WEBTKD – Comment expliques-tu l’échec des Françaises au dernier championnat du Monde et plus globalement l’absence de titres internationaux depuis un moment ?

C.Z : 
L’équipe féminine actuelle est plus jeune et moins expérimentée que l’équipe masculine. Mais je trouve le niveau et les résultats très encourageants pour l’avenir. 

WEBTKD – Comment perçois-tu l’évolution du Taekwondo féminin mondial depuis plusieurs années ?

C.Z : 
Les combats féminins sont de plus en plus techniques et tactiques. Et le niveau s’uniformise sur tous les continents.

WEBTKD – Pourquoi le TKD féminin est-il si peu considéré ?


C.Z : Ce n’est pas propre au TKD. Le sport en général est touché par cette faible considération des femmes. Les médias sont plus sensibles aux performances des hommes, et ceci est d’autant plus vrai dans les sports de contact.

WEBTKD
Que penses-tu des (futures) nouvelles règles d’arbitrage ?

C.Z :
 Logique pour un sport dit aérien et spectaculaire. Cela va beaucoup changer la gestion des combats.

WEBTKD – Comment envisages-tu ton avenir proche, lointain ?

C.Z : 
Je vais me consacrer à la préparation des Jeux Olympiques de 2004.

WEBTKD – Quel est ton plus mauvais souvenir en Taekwondo ?

C.Z : 
Ma défaite aux présélections mondiales en 1999 à Porec. J’avais eu une vague tellement fructueuse (championne du Monde Universitaire 98, vainqueur des Opens du Canada, Mexique, Cuba) que je ne pouvais imaginer échouer.

WEBTKD – Quel est ton meilleur souvenir en Taekwondo ?

C.Z : 
Mon titre de Vice-Championne du Monde à Hong-Kong en 1997. Ce fut un mélange de rancœur à cause du problème d’arbitrage et de joie de monter sur le podium.

* : Ne vous fiez pas à cette photo, Carine est une des filles les plus souriantes du TKD français...

© WEBTKD.com. Tous Droits Réservés.

Accueil Reporter dans votre région ? Fonds d'écran... combats, poomses et autres Un petit mot... Le forum du TKD francophone L'info par e-mail... webtkd@webtkd.com Découvrez cet art martial Toutes les dates de la saison De bonnes adresses en France Techniques, préparation, docteur, arbitrage Lexique, poomses, ceintures, pas combats... Découvrez les personnages du TKD Reportages photos et articles Les dernières infos L'historique du TKD Accueil