Interview de Mickaël Borot
Partie 3

"Pascal, maintenant, les gens oublient même qu'il fait du TKD, c'est un homme public."

WEBTKD – Que penses-tu de la médiatisation du TKD ?

M.B - La médiatisation, pour moi, se fait uniquement dans le monde des arts martiaux. Pour les connaisseurs que sont les lecteurs de Hwarangdo, Karaté, Ceinture Noire et... Webtkd. Pascal, lui, a été une vitrine incroyable pour le sport et aujourd'hui c'est autant un homme public qu'un champion de Taekwondo. On manque de reconnaissance alors que l'on est un sport olympique, que l'on est le 2e art martial en France et que le TKD est un sport visuel, plus que le karaté ou le judo. Il y a un travail de communication à faire pour améliorer sa médiatisation.

WEBTKD - Le championnat d'Europe était retransmis en direct en Turquie, pourquoi pas en France ?

M.B - En France, le TKD n'est pas un sport roi, les sponsors ne sont pas ceux du foot ou du tennis. On ne peut pas vendre une minute de pub à des millions de francs pour du Taekwondo.

WEBTKD - Souffres-tu de ce manque de reconnaissance et de médiatisation ?

M.B - Ce n'est pas ma préoccupation première. Aujourd'hui, je vis correctement et par rapport à ce que j'ai connu, c'est mieux. Financièrement, les choses n'étaient pas toujours très faciles à Aix, alors aujourd'hui, le fait d'avoir assez d'argent pour mettre de l'essence et manger me suffit. Je ne suis pas gourmand mais je ne me résigne pas pour autant. Bien sûr, j'ai besoin de reconnaissance et d'argent. Chaque jour, je gratte et je fais mon petit bonhomme de chemin.

WEBTKD – Qu'en est-il pour toi sur le plan financier ?

M.B - Quand j'étais à Aix, c'était très dur financièrement. Chaque année, on reçoit une bourse qui est calculée en fonction des performances et de la situation sociale. Moi à l'époque, j'étais seulement champion de France et je touchais une bourse en conséquence. C'était juste pour vivre, même si j'entraînais en plus le pré-pôle espoir. La situation n'était certes pas la même pour un multi-médaillé international. La situation change quand on devient connu et qu'on commence à faire des stages ou même des défilés de mode...

WEBTKD – Envisages-tu de faire des défilé de mode ?

M.B - Non, je n'y pense pas. Je n'ai pas envie de m'éparpiller ni de rentrer dans ce système. Pascal est un homme public aujourd'hui, c'est enviable. Mais moi, je me concentre pour l'instant sur sur mon sport et mon avenir professionnel. Je vais essayer d'aller jusqu'aux Jeux et après on verra. Je veux que le TKD soit un tremplin pour moi, mais pour rester dans le milieu sportif.

WEBTKD – Et aujourd'hui, financièrement, regrettes-tu d'avoir choisi cette voie ?

M.B - Aujourd'hui, je m'en sors. C'est sûr qu'à 27 ans, c'est moins avantageux que certains emplois en entreprise mais je fais ce que j'aime. Je vis ma passion et je vis de supers moments avec les membres de l'équipe de France. Je ne remplacerais ça pour rien au monde par un salaire plus intéressant. Si je donne des cours dans mon club à Cergy, ce n'est pas pour l'intérêt financier qui est minime, c'est plus pour rendre service à mon professeur, pour dynamiser le club qui m'a fait connaître. Tant que je vis correctement et que je peux transmettre ma passion, c'est bon. Je ne demande pas à rouler en Ferrari.

WEBTKD – La professionnalisation en Taekwondo : qu'en penses-tu ?

M.B - Ca viendra peut-être mais ça peut gâcher l'esprit de la discipline. C'est motivant mais c'est à double tranchant. Les Espagnols touchent un gros pactole s'ils sont médaillés, ça les motive mais ce n'est pas pour cette raison qu'on doit combattre. Passé 20 ans, c'est sûr qu' on a des besoins différents et le financier devient une préoccupation : on ne peut plus s'entraîner à plein temps si on ne gagne pas d'argent. Mais il faut se rappeler qu'on est que 50 000 licenciés et il faut être réaliste, le Taekwondo ce n'est pas le Judo. Les bourses augmenteront avec le nombre de licenciés et la médiatisation.

Il faut aussi reconnaître la chance que l'on a. Une saison pour un athlète à l'INSEP, ça coûte beaucoup et pour nous c'est la fédération qui paie. Pour le squash ou la natation synchronisée, ce sont les athlètes eux-même ou leurs familles qui doivent payer 25 000 francs par an car leur fédération ne le fait pas. Les Iraniens ou les Coréens sont certes payés mais il y a aussi les Canadiens qui paient parfois leur billet pour venir aux compétitions. Il faut toujours voir les choses dans les deux sens. Le TKD n'est pas le football en termes de médiatisation et d'intérêt. Et la France n'est pas non plus Cuba, le TKD et le sport en général ne sont pas des armes politiques. L'Etat et les fédérations ne peuvent pas rémunérer tous les sportifs français dans toutes les disciplines.

WEBTKD – Comment envisages-tu ton avenir post-compétition ?

M.B - Je passe mon professorat de sport, en haut niveau cette fois alors que je l'avais raté de peu une première fois en externe. Mais c'était alors difficilement jouable car je faisais beaucoup de Taekwondo en même temps. Grâce à l'INSEP, la préparation se fait sur deux ans et c'est beacoup mieux adapté. Je prépare donc ce diplôme de haut niveau en deux ans, jusqu'aux Jeux. Après, le diplôme en main, je pourrai être professeur de sport [ndlr : à ne pas confondre avec professeur d'EPS], détaché par le ministère dans ma fédération et être, pourquoi pas, entraîneur national ou cadre technique fédéral. Michaël Aloïso l'est à la FFTDA pour la formation mais moi je pourrais l'être pour l'entraînement ou pour le développement du TKD dans une région.

WEBTKD – Tu feras partie de la prochaine équipe dirigeante ?

M.B - Non, ce n'est pas du renouvellement qu'il s'agit mais d'étoffer les équipes. La fédération est jeune et il faut plus de cadres notamment dans les régions. Il faudra de plus en plus développer le sport de haut niveau aux différentes échelles. Il va falloir de plus en plus revenir à la masse pour faire de la détection et amener des jeunes au haut niveau. Ce sont les missions de terrain qui m'intéressent. Je pense que je pourrai apporter quelque chose à ma discipline.


Mickaël, 1er à la Coupe du Monde devant l'Iranien, le Coréen et le Mexicain Estrada.

© WEBTKD.com. Tous Droits Réservés.

Accueil Reporter dans votre région ? Fonds d'écran... combats, poomses et autres Un petit mot... Le forum du TKD francophone L'info par e-mail... webtkd@webtkd.com Découvrez cet art martial Toutes les dates de la saison De bonnes adresses en France Techniques, préparation, docteur, arbitrage Lexique, poomses, ceintures, pas combats... Découvrez les personnages du TKD Reportages photos et articles Les dernières infos L'historique du TKD Accueil